Cookie Chronicles

Des chroniques et des cookies. Surtout des cookies.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hikotsu | Memory, all alone in the moonlight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliandril
Admin


Messages : 28
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Hikotsu | Memory, all alone in the moonlight   Dim 29 Jan - 15:09


▬ Hikotsu ▬

▬ Theme Music ▬

Real Size Ref

Nom ▬ Hikotsu
Âge ▬ 5ans (15/11/2016)
Sexe ▬ Femelle
Famille ▬ ...
Clan ▬ Solitaire
Rang ▬ Mercenaire
Glowstick ▬ ...
▬ Pouvoir ▬


Si Hiko devait acquérir un pouvoir, il correspondrait à son arme de l’âme. Cette arme apparaîtrait quand elle le demande, en latin, en disant «Arma animae ». Une erreur de prononciation, si elle n’est pas concentrée, si elle a trop peur, et que sa voix tremble et il ne se passera strictement rien. Mais si elle le dit correctement, apparaîtrait près d’elle une arme, qui ressemble à peu près à cela :
Arma Animae Hikotsu

trouvée à cette adresse : http://www.paperspencils.com/2011/11/02/magic-items-by-deed-or-by-craft/

Pourtant, vous vous direz, une arme comme celle-ci, pour un loup, ça ne sert pas. Il ne peut la tenir, à part peut être avec ses crocs. Mais ceci n’est pas une arme physique.
Bien qu’elle soit physiquement là, et tranchante, elle dépend de la concentration, de la force d’esprit de sa porteuse, d’Hikotsu. Ainsi, vous ne vous mesurerez pas contre sa force physique mais sa force mentale. L’épée est lévité par la force, la pensée d'Hikotsu, et dépends d'elle pour bouger, bien qu'elle ne peut s'éloigner très loin du centre de l'âme de sa porteuse (soit le corps d’Hiko), et qu’elle revient de suite près de la louve si celle-ci s’éloigne de trop. Même en utilisant son arme, Hikotsu est tout de même mobile, bien que non-concentrée sur son corps physique, est plus susceptible à l’erreur, à ne pas voir un caillou par terre et se ramasser, par exemple. Concentrée sur son arme, elle ne se défends donc pas avec ses griffes et ses crocs, mais son arme, lorsque celle-ci est invoquée. Si vous blessez la louve, elle risque de se déconcentrer, et l’arme disparaîtra.
De plus, cette arme est une manifestation de son esprit, plus qu’en dépendre, elle est la seule faille dans la protection corporelle de l’esprit. En effet, en brisant cette arme, l’esprit d’Hikotsu serait comme poignardé, et elle perdrait de suite conscience. A son réveil, si un jour elle se réveillait, elle ne se souviendrait de rien, et serait pendant très longtemps incapable de reprendre possession de cette arme de l’esprit. (très longtemps étant à peu près 1 an, en dépendant de combien de fois elle en a réellement besoin. Bien que les mots à dire lui son innés, elle les connait sans le savoir elle-même, et menacée, elle criera cela par reflexe, si son esprit est toujours endommagé, elle ne pourra pas faire apparaître l’arme, ou alors celle-ci apparaîtra, mais sera trop faible, disparaissant après un coup).

▬ Caractère ▬


Hikotsu n’est, malgré son passé plutôt douloureux, pas une louve renfermée. Ce n’est pas une huître qui se ferme au premier mot. Ce n’est pas une louve qui mord. La vérité est que Hiko est une âme douce, une personne qui veut toujours aider, toujours rire et sourire, et qui estime que lorsque le monde est aussi sombre, il faut simplement savoir vivre chaque jour comme le dernier, et ne jamais, jamais lâcher prise.
Forte, mais raisonnable, elle est une négociatrice, et cherche toujours la solution avantageuse pour tout le monde. Elle tente souvent de faire le pont entre les personnes qui ne s’entendent plus, et voudrait être l’amie de tout le monde. Tout de même, si elle a des amis, ce sont des vrais, et elle les considère comme les choses les plus chères qu’elle peut avoir au monde.
Son grand défaut est son cœur d’artichaut. Hiko est trop facile à charmer, trop facile à chiper, trop belle et douce, et ne voit pas quand son attitude encourage un mâle. Elle traite chaque inconnu avec la gentillesse que la plupart des loups réservent aux personnes qu’ils connaissent déjà, et n’hésite pas à se montrer accueillante envers tous.

Elle a peut être vécu le pire, ma sa douceur, sa détermination à mettre le passé derrière elle, et à aider les autres la rend une louve agréable.
Bien que souvent timide aux premiers abords, la douce blanche, avec son caractère d’ange, se montre un peu fofolle aux yeux de ses amis les plus proches. Elle n’a pas de difficulté à rire, et parfois même, rigole de tout et de rien. Tout de même, le trait de caractère le plus dominant chez elle, qui été répété beaucoup trop de fois dans ces paragraphes, est la douceur (cf la musique 8D).
C’est une louve extrêmement courageuse, qui n’hésitera pas à mettre sa vie en péril pour sauver d’autres, et on peut toujours compter sur elle. Elle ne laisse jamais quelqu’un seul face au danger, étant une louve étrangement solidaire pour une solitaire. Et pourtant, elle n’est pas dans un clan. La seule raison pour ceci, est qu’elle n’ose pas trop demander une place mais, puisqu’elle voudrait aider, elle se présente comme mercenaire.

▬ Histoire ▬


Hikotsu est une louve qui fut abandonnée, toute petite, avant de rencontrer un loup qui deviendrait son frère de cœur, et plus proche ami. Par la suite, un combat territorial lui volera ce même frère, qui donna sa vie pour elle. Le fuira ses territoires d’enfance, pour tomber amoureuse, un fantasme de jeunesse, et avoir deux enfants. Mais les clans ennemis dominant le territoire essaieront de se débarrasser des solitaires, et devant cette répression, elle sera obligée de fuir une deuxième fois, se perdant, pour enfin se retrouver sur les terres de Punk Wolf, jeune louve de 4 ans, restée douce en gentille malgré les obstacles que la vie lui avait jeté dans les pattes, mais n’osant s’intégrer à un clan.
____________________________________________________________________
La louve blanche et noire ne se souvient pas d’avoir un jour eu de famille biologique.
Elle fut abandonnée, dans une forêt, lors de la première lune de printemps, sous un cerisier en fleur. Petite, elle se débrouilla très bien toute seule, étant de nature intelligente et débrouillarde, jusqu’à ses 1 ans. A ce moment là, elle rencontra un loup, qui devint pour elle comme un grand frère. Il avait comme elle, le pelage clair, et portait une crinière de cheveux magnifiquement roux : So. Ce fut lui qui lui fit don des guêtres qu’elle porte jusqu’à ce jour. Ils s’occupèrent l’un de l’autre, riaient et passaient toutes les heures de la journée ensemble. Il veillait sur elle, et elle le taquinait, c’était un monde rose, sans problèmes, sans préoccupations. Ils étaient deux loups sur un territoire gérable, avec du gibier abondant, et ils vécurent heureux.
Ils vécurent heureux pour 1 an.
Un aussi beau territoire ne passait pas inaperçu pour longtemps, et un clan de loups noirs, les Adraks, se profilèrent au matin du premier jour un printemps, dans la plaine des cerisiers qui avaient été plantés par le grand père de So, pour prendre le territoire aux loups qui la gouvernaient. Quelle ne fut pas la surprise, et la joie de la douzaine de loups, en voyant qu’il n’y avait que deux loups à chasser. Et alors que Hiko s’approchait d’eux calmement, malgré la menace, pour négocier leurs vies contre le territoire, So, enragé qu’on puisse prétendre aux terres où il était né, où ses pères et leurs pères avant eux avaient vécu, se jeta sur les nouveaux arrivants en poussant un cri de guerre. Il y eut alors un déferlement, et malgré sa peur, la blanche se joignit au combat, pour les terres. Un combat qui semblait sans espoir. Mais les deux blancs étaient forts, et avaient une technique jamais vue par les Adraks, dont 3 tombèrent aux griffes des loups de neige.
Ceux cis se ressaisissant, ils finirent par immobiliser la jeune blanche de 2 ans et apostrophèrent le frère fou furieux, lui donnant leurs termes en simples mots –les Adraks n’étaient pas des loups de la plus grande érudition-.
Il se calmait, et lâchait leur chef, qu’il tenait actuellement entre les crocs, et ils lâchaient la petite, et les laissaient partir.
Le blanc, blessé, fatigué, malheureux, ne jeta qu’un regard à sa petite sœur de cœur, n’hésitant même pas. Il opina, et lâcha le chef, qui recula, toussant du sang, grognant des insultes mal articulés en la direction du blanc aux cheveux roux. Les Adraks crièrent la victoire, et la blanche tomba au sol, interte.

Alors que le corps de sa sœur n’était pas encore tombé par terre, il hurla, la tristesse, l’horreur lui glaçant les sangs, il se jeta vers sa petite sœur, sa petite Hiko, en hurlant.
« Hikotsu !!! Nooooon ! »
Mais inerte, elle gisait à ses pieds, ses blessures n’étaient pas graves, et n’auraient pas du la tuer, mais c’était la peur, une baisse de tension soudaine, couplée d’un petit problème cardiaque, qui lui avait été fatal, avec le choc de la perte du territoire.
Par une cruauté sans nom, au lieu de le faire rejoindre sa sœur, les Adraks lui tournèrent le dos, riant de leurs voix graves et ténébreuses, et le laissant là, sa sœur entre les pattes.
Cette fois ci, il hésita. Il n’avait jamais parlé à sa sœur de son pouvoir, où alors que très brièvement, mais il restait qu’il n’était spécial que par un seul aspect. Il pouvait redonner la vie. Mais pas au coût de n’importe quoi. Il devait mourir, si elle pouvait retrouver la vie. Alors il arracha ses guêtres, médecin-loup qu’il était, et lui banda ses plaies, sachant que chaque seconde perdue était un décompte sur les 5 minutes qu’il avait pour lui rendre la vie.
Une fois les bandages improvisés, il fit un pas en arrière.

Il allait le faire pour elle. Elle qui aurait pu sauver leurs vies à tous les deux, si il ne s’était pas jeté dans la mêlée, si il n’avait pas vu que son honneur, s’il ne l’avait pas oubliée. Il lui devait ça, pour tous les rires, les bons moments, les câlins. Pour tous ses moments où il débordait de mauvaise humeur, et qu’elle avait réussi à le faire sourire. Pour tous ses instants où elle avait été là pour lui.
Il lui devait ça.

Alors, lorsque la blanche se réveilla, et trouva son frère, mort à côté d’elle, et, dans l’horreur et la peur, elle pleura son frère mort, et elle le traîna sous le cerisier où il l’avait découverte, et le quitta, une branche en fleur sous une patte, pour ne plus jamais revenir.

La blanche ne rejoignit tout de même pas de suite Punk Wolf, non, elle trouva un autre territoire, infesté d’une race qui avait une maladie contagieuse dangereuse, ressemblant à la rage. Ce fut sur ces terres que la jeune et influençable louve trouva un amoureux.  Adolescente, elle en fit son compagnon, malgré leur écart d’âge, et eut avec lui deux enfants. Ses deux fils furent le joyau de sa vie, et elle les aimait follement. Mais avec le temps, elle se rendit compte qu’elle n’aimait pas réellement le doux loup au physique étrange, qui la vénérait pourtant comme une déesse. Cette découverte fit gravement mal à ce même loup, qui blessé, la laissa partir à regret, pour rejoindre un des deux clans ennemis. Quelques jours après, les clans décidèrent de se débarrasser des solitaires. Non pas parce qu’ils posaient une menace, mais parce que trop de loups étaient devenus solitaires, et il fallait aux clans des membres. Pas des hors-la-loi. Elle ne pouvait trouver en elle la force de rester, de voir chaque jour le loup qui lui avait donné des enfants, de l’empêcher de l’aimer, et ne pouvait pas non plus imaginer devoir se battre contre lui, puisqu’elle le voyait comme un ami très proche. Alors, devant cette répression, elle dut fuir.
Encore.

Et ce fut là que la pauvre louve d’à peine 3 ans vogua dans le néant, dans des territoires inconnus où on ne l’acceptait pas. Toute une année, elle resta perdue, sans trace aux yeux du monde, avant de refaire surface, dans les terres de Punk Wolf, décidée à trouver une vie heureuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hikotsu | Memory, all alone in the moonlight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum : moonlight city
» ♣ Lost Time Memory ♣
» Partenariat avec Lost Time Memory ?
» Moonlight Sonata
» Fin du partenariat avec Lost Time Memory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cookie Chronicles :: Les bureaux :: Brouillons-
Sauter vers: